Pourquoi les investisseurs regardent le self-stockage en Europe

Parrédaction

Pourquoi les investisseurs regardent le self-stockage en Europe

Le marché européen du self stockage est en croissance rapide. Les rendements stables qu’il offre en font une cible pour les investisseurs.

L’augmentation de la demande des consommateurs pour le self stockage ne montre aucun signe de ralentissement avec des taux d’occupation oscillant autour de 80% depuis 2016. Dans les centres urbains denses comme Londres, la réduction de l’espace d’habitation couplée à une croissance de la demande de logements locatifs a conduit un nombre sans précédent de personnes à rechercher des solutions de stockage externes.

«Le secteur du self stockage en Europe est intrinsèquement en sous-offre», explique Ollie Saunders, directeur d’Alternatives, JLL.

«Nous constatons une croissance supérieure à la plupart des marchés européens. Les opérateurs veulent croître de 10% par an – bien qu’ils soient limités par le marché foncier et les options de financement. »

Environ un tiers des clients du self stockage sont commerciaux, les startups, les petites entreprises et les détaillants en ligne utilisant l’espace comme une solution flexible pour leur stock ainsi que la distribution de produits.

Avec l’essor du secteur européen des startups, la demande des entreprises devrait continuer d’augmenter.

Désormais, de nouveaux opérateurs entrent sur le marché européen, multiplient les sites et accélèrent le développement de ce secteur émergent, porteur d’opportunités pour les investisseurs.

Au cours des douze derniers mois, il y a eu de forts niveaux d’activité transactionnelle sur le continent, la majorité des transactions ayant eu lieu en dehors du Royaume-Uni pour la première fois

Des acteurs établis sur des marchés matures développent des bâtiments modernes plus grands et de meilleure qualité et concluent des fusions et acquisitions sélectives. Le Royaume-Uni Armadillo Self Storage, qui a acquis 1 centres de stockage à Newcastle et Gateshead et Store It 4 à Stockton, a ajouté plus de 12,00 mètres carrés d’espace louable à son portefeuille tandis qu’en Suède, Shurgard a acquis environ 24 500 mètres carrés dans cinq propriétés de Pelican, basée à Stockholm, élargissant son portefeuille à 36 sites dans le pays.

Pourtant, la nature fragmentée du marché européen du self stockage peut initialement exclure les gros investisseurs. Alors que 82% des établissements de self stockage européens sont concentrés dans six pays – le Royaume-Uni étant en tête du secteur, suivi de la France et de l’Espagne – les dix plus grandes marques ne représentent que 23% du secteur et 39% de la superficie. De plus, il y a une absence d’opérateurs de niveau intermédiaire et une abondance de acteurs indépendants plus petits.

De nouvelles façons d’entrer sur le marché
Cependant, les prévisions de croissance élevés du secteur attirent fortement les investisseurs de toutes tailles.

«Les perspectives du secteur du self stockage en Europe sont très bonnes à la fois pour les indépendants et les grands acteurs, avec une variété de façons d’investir de nouveaux capitaux sur le marché», explique Saunders.

«La plupart des investisseurs achètent des actifs et des entreprises existanets, mais luttent avec le fait qu’il n’y a pas beaucoup de grands portefeuilles de sites de self stockage. 50 millions de dollars américains constitueraient un gros investissement dans le stockage, mais il y a des investisseurs aux États-Unis qui cherchent à déployer des centaines de millions de dollars et par conséquent, ils pourraient ne pas entrer sur le marché. »

Les nouveaux investisseurs peuvent donc se concentrer sur de nouveaux modèles de financement pour les sites de développement pour accélérer la construction, comme les structures DBFO ( Design-Build-Finance-Operate ) et les joint venture avec des partenaires.

«Avec de bons fondamentaux macro et démographiques, les prochaines années devraient voir ce secteur entrepreneurial continuer d’évoluer. »

Alors que le self stockage en tant que secteur d’investissement est beaucoup plus développé aux États-Unis et en Australie, les marchés à travers l’Europe ne font que s’accélérer en termes d’adhésion des clients et de superficie disponible.

«Dans toute l’Europe, le marché du self-stockage a de solides fondamentaux et un grand potentiel. Nous avons juste besoin d’un peu plus d’entrepreneurs sur ces marchés pour saisir les opportunités et vraiment les faire avancer », explique Saunders.

Bien qu’il soit peu probable que la quantité d’espace de self stockage par personne atteigne le même niveau qu’aux États-Unis, en grande partie en raison de facteurs tels que la disponibilité et le prix du terrain, il reste encore beaucoup à faire pour éduquer une clientèle potentielle, qui est essentiel à la croissance continue du secteur.

À propos de l’auteur

rédaction administrator

Laisser un commentaire

Self-Stockage.info