Actualités

Parrédaction Publié Août 25, 2014

Shurgard lève 300 millions d’euros

En gonflant son capital de 300 millions d’euros, la société spécialisée dans le self-stockage entend renforcer sa position de leader et son assise sur des marchés pas encore matures, à Londres notamment.

La société Shurgard, leader européen du self-stockage (13% de parts de marché), vient de lever 300 millions d’euros par le biais d’une émission d’obligations auprès d’investisseurs institutionnels privés américains. Cet apport d’argent frais devrait permettre à l’entreprise d’asseoir sa position de leader et de renforcer son assise sur des marchés pas encore matures, comme c’est le cas à Londres.

Il faut avouer que Shurgard fait rarement la « une » des journaux. Les dernières évocations de la société remontent à 2007, lors de l’échec de son entrée en Bourse, et à 2008, lorsque le fonds New York Common avait racheté 51% du capital. Le reste est toujours détenu par Public Storage, le numéro un mondial du self-stockage. Depuis 5 ans la société n’a plus ouvert un seul site, et a utilisé ses revenus pour rembourser son énorme dette.

Grandes villes

L’horizon semble donc bien dégagé pour Shurgard Europe, la filiale européenne dirigée par Marc Oursin, l’un des anciens CEO de Carrefour Belgique. Les 300 millions d’euros levés avec l’aide de JPMorgan Securities et Wells Fargo Securities devraient permettre de prolonger le plan d’apurement des dettes. Mais surtout, le cash-flow ainsi dégagé permettra de se concentrer sur le développement des marchés pas tout à fait matures.

C’est très nettement le cas de Londres, où Shurgard compte ouvrir 3 à 4 magasins par an. « C’est là que nous rencontrons le plus de succès avec un taux d’occupation moyen de 92% », explique Guillaume Hollanders. Qui précise que c’est également dans la capitale britannique que la position de Shurgard est la moins concurrentielle. « Nous sommes le quatrième opérateur à Londres. Les autres ont dix ou vingt magasins de plus que nous. Nous pourrons rapidement les rattraper et nous repositionner comme un acteur principal », précise pour sa part Jean Kreusch.

D’autres grandes villes sont encore dans le viseur de Shurgard, qui table sur une clientèle plutôt changeante. « Dans les pays où nous sommes présents, il y a généralement une forte marge de progression. Notre idée n’est pas d’aller ouvrir de nouveaux marchés car il y a beaucoup de développements possibles sur nos propres marchés », explique Jean Kreusch.

IPO d’ici 3 à 4 ans

Ce sont généralement des gens touchés par une naissance, un déménagement ou un divorce qui font appel aux services de Shurgard. Celle-ci compte 115.000 clients en Europe, avec un roulement mensuel de près de 8% de ces 115.000 personnes. « Mais plus de la moitié de nos clients sont là depuis plus d’un an », précise Guillaume Hollanders.

En Europe, où le concept de self-stockage est moins ancré qu’outre-Atlantique, il y a encore fort à faire. Raison pour laquelle Shurgard a senti le besoin d’aller chercher du cash. Et ce bon retour du marché a redonné des ailes à la compagnie qui restait sur un goût de trop peu suite à son IPO manquée en 2007.

Peut-on encore imaginer Shurgard revenant frapper aux portes de la Bourse? Oui, assure Jean Kreusch, mais à moyen terme, d’ici trois à quatre ans. Car telle est la porte de sortie décidée par New York Common.

Parrédaction Publié Nov 3, 2013

Comparaison du marché du self stockage aux États-Unis et au Royaume-Uni en 2013

Une récente enquête menée par la Self Storage Association UK a constaté que l’industrie a des revenus annuels de 350 millions de livres sterling et sert un quart de million de clients chaque année. L’industrie emploie plus de deux mille personnes , avec la location d’espace de stockage qui équivaut à environ un demi-pied carré par personne au Royaume-Uni – comparativement à 7,4 pieds carrés aux Etats-Unis . Vous pouvez voir plus de ces statistiques dans le tableau ci-dessous qui compare le secteur du self stockage américain et britannique.

Même lorsque vous prenez en compte les grandes différences en termes de taille géographique et de démographie , les États-Unis sont encore loin devant en termes de nombres .

L’avenir

L’avenir de l’industrie du self stockage au Royaume-Uni est prometteur , et il semble ne pas être affecté par les récents problèmes économiques mondiaux . La Self Storage Association britannique met cela sur le compte d’un certain nombre de facteurs:
– Les consommateurs ont besoin de stockage en raison de problèmes sociaux, y compris déménagements , la hausse des statistiques de divorce, et l’approche l’âge de la retraite.
– Les entreprises qui ont besoin de stockage pour l’archivage, les stocks excédentaires , et de matériel .

Il y a de plus le fait que le self stockage devient de plus en plus visible. Si vous conduisez à la périphérie des villes, en particulier à proximité d’une zone industrielle , vous aurez probablement l’occasion de voir de grands panneaux publicitaires pour les opérations de self stockage. La publicité a tendance à être très visible, avec la plupart des bâtiments peints dans des couleurs très visibles spécifiquement conçus pour attirer l’attention.

La plupart des opérateurs, lors de la récente enquête de l’ Association, ont déclaré qu’ils ont soit l’intention d’étendre leurs installations actuelles , soit d’en ouvrir de nouveaux en 2014.

Parrédaction Publié Oct 7, 2013

Annexx a 10 ans

Un rythme de croissance ininterrompu, des résultats positifs d’une année sur l’autre, régulièrement réinvestis dans le développement de l’entreprise, une clientèle qui s’accroît et se diversifie, des projets de développement à travers le territoire national… C’est l’heureux bilan d’Annexx au seuil de ses 10 ans.

« Encore émergent en France, le self-stockage – ou stockage sécurisé en libre service est un service qui s’impose rapidement à ceux qui l’expérimentent. Nous avons adapté ce concept venu des Etats-Unis au marché français en l’enrichissant de services innovants.

26 000 clients ont déjà été séduits par nos prestations et nous rencontrons un intérêt croissant, même en période de crise. Face aux coûts élevés de l’immobilier, notre offre est une solution particulièrement intéressante pour les particuliers comme pour les entreprises.» explique Philippe Peyrot, président-directeur général d’Annexx.

Des ambitions de croissance nationales

À partir de Toulouse, où elle a été créée en 2003, par trois entrepreneurs du Sud-Ouest, aujourd’hui dirigeants de l’entreprise Annexx s’est développée à un rythme soutenu de 10 à 15% par an, d’abord dans les agglomérations les plus importantes du grand Sud-Ouest et, depuis peu, dans les grandes métropoles de plusieurs autres régions françaises.

Devenue la référence dans son métier sur tous les territoires où elle est implantée, Annexx a l’ambition de se hisser aux tout premiers rangs au niveau national. « Aujourd’hui, nous sommes leader dans le Sud-Ouest. Nous nous tournons maintenant vers le reste de la France. L’année dernière nous avons ouvert 2 sites à Lyon et nous avons plusieurs autres projets pour les années à venir. » – indique Philippe Peyrot – « Nous poursuivons en parallèle le développement de notre palette de services et l’amélioration de la qualité des prestations que nous proposons à nos clients. »

La société qui compte aujourd’hui 11 sites et poursuit de nombreux projets de développement dans de grosses agglomérations à travers la France. Dans les prochaines années, elle ambitionne d’ouvrir 2 à 3 sites par an.

Parrédaction Publié Sep 16, 2013

La Conférence Européenne du Self Stockage 2013


La Conférence Européenne du Self Stockage 2013 se déroulera se déroule à la salle de conférence Etc.Venue, 200 Aldersgate, St-Paul, au coeur de la City de Londres, le lundi 14 et le mardi 15 Octobre 2013.

Il s’agit d’un programme complet de deux jours d’événements, incluant des présentations, des débats et des discours sur des sujets d’actualité, par des professionnels du self stockage ou du monde des affaires.


Parrédaction Publié Sep 11, 2013

Faut-il un permis de construire pour des containers?

Malgré qu’un site de self stockage en containers ai été démonté cette année par l’administration, certains se posent encore la question de savoir si l’installation de containers de type marine en vue d’y entreposer du matériel était soumis à permis.

La réponse du gouvernement est très claire, c’est OUI! Elle est disponible sur: http://www.extranet.nouveaupermisdeconstruire.gouv.fr/containers-a991.html

Voici ce que dit donc le ministère du logement :  » Un container qui a pour but d’entreposer du matériel est une construction. Ce container à usage d’entrepôt sera constitutif de surface de plancher puisqu’un homme peut se mouvoir à l’intérieur. S’agissant d’une surface de plancher située en rez-de-chaussée, elle sera qualifiée de SHOB si ce bâtiment n’est pas entièrement clos et de SHON dans le cas inverse (article R.112-2-b du code de l’urbanisme). Ce container sera donc soumis, selon ses dimensions, soit à déclaration préalable, soit à permis de construire. »

Vu la pollution visuelle de ces sites de containers, il est fort à parier que très peu de permis seront accordés, et que ceux qui ne sont pas en conformité soient démontés.

Parrédaction Publié Sep 10, 2013

Vos bureaux, vos locaux sont devenus trop petits.

Quelles solutions pour optimiser votre lieu de travail ?
Vous pouvez améliorer l’aménagement de votre espace de travail.
– Videz les armoires, triez, archivez et jetez. Mettez en cartons archives, tous les documents à conserver, qui n’ont pas vocation à être utilisés, comme les dossiers de clients traités depuis plus de 2 ans, ….
– Déplacez les bureaux, réorientez les, déplacer des cloisons pour aménager l’espace différemment.
Vos besoins, le nombre de salariés dans les différents département de la société a fluctuer, il faut revoir la répartition, les emplacements.
– Changez le mobilier, les nouveaux bureaux sont souvent mieux conçus, plus ergonomiques, et comportent plus de rangements. Ils occupent aussi moins de place.
– Entreposez à l’extérieur, vos archives, tout le matériel utilisé occasionnellement (pour des salons, certains chantiers…), les sites de sel-stockage comme Annexx permettent de louer un box de la surface qui vous convient, pour une durée libre. Location de box de stockage à Lyon, Toulouse, Bordeaux, Pau ou Perpignan.

L’enjeu économique
– Vous maîtrisez votre budget location de bureau.
– Vous évitez des frais de déménagement.
– Le coût de la location d’un espace de rangement à l’extérieur sera toujours largement inférieur à un surloyer
Rappel sur les préconisations en matière de taille de bureaux
Seul est recommandé un espace jugé suffisant pour chaque poste de travail :

Le Code du travail n’impose pas d’espace minimal pour les postes de travail. Le salarié doit seulement disposer d’une liberté de mouvement suffisante. Cela étant, l’INRS (Institut national de recherche et de sécurité pour la prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles) recommande un espace de :

o Environ 10 m2 par personne – Norme Afnor N° X35-102 (0,96 m2 pour la lecture et l’écriture; 0,64 m2 pour les outils informatiques; 2,20 m2 pour le siège et son débattement; 2,20 m2 pour le siège et son débattement; 1,20 m2 pour l’armoire de rangement et son débattement; 0,60 m2 pour déposer les documents prioritaires; 0,80 m2 pour l’éventuel siège visiteur; 2,88 m2 pour consacrés à la circulation autour du poste de travail avec une longueur de passage de 3,60 mètres sur une largeur de 0,80 mètres et 0,50 m2 pour la communication soit une surface nette par poste de 9,78 m2),
o Avec un plan de travail de 1,20 m de longueur,
o 80 cm de profondeur et 72 cm de hauteur.
o L’espace minimal conseillé pour les jambes sous le bureau est de 75,5 cm.
o Pour les plans de travail, préférer aux surfaces brillantes et/ou blanches des revêtements mats, sur lesquels la lumière ne se réfléchit pas.

Maintenant que vous avez fait le point sur vos besoins, contactez les entreprises de votre secteur spécialisées dans ces domaines.

Parrédaction Publié Mai 19, 2013

Un centre de stockage en conteneurs démonté par les forces de l’ordre.

En Bourgogne, un centre de stockage en conteneurs a été condamné à être démonté par la justice, car il avait été installé sans permis de construire, et il ne respectait pas les règles d’urbanisme.

En effet, « les constructions modulaires définitives sont assujetties aux obligations du permis de construire au même titre que n’importe quelle autre construction. Les constructions temporaires et donc en particulier les constructions modulaires temporaires, sont exonérées des obligations du permis de construire telles que définies par le décret 2007-18 du 5 janvier 2007 lorsque leur durée de maintien en place n’excède pas 3 mois », ce qui n’était pas le cas ici.

« J’ai tout perdu » a déclaré le propriétaire, « et maintenant j’ai des contentieux avec mes clients ».

Une expérience à méditer pour ceux qui voudraient se lancer dans l’aventure.

Parrédaction Publié Mar 5, 2012

Bref du self stockage

Ecrit par newspart / 5. Mars 2012, 14:51

Fans de BREF ? Nous aussi ! Voici la première vidéo genr « Bref » :  » Bref. juste un carton. » ! On espère qu’elle vous plaira ! Cliquez ICI pour voir la Vidéo!

Parrédaction Publié Sep 26, 2011

Conférence du self stockage le 25 Octobre 2011

La Conférence de l’Associación Española du self stockage se tiendra le 25 Octobre 2011 à Barcelone (Espagne), à l’Hotel Barceló Sants, Pl. dels Països Catalans s/n. 08014 Barcelone .

Pour tous renseignements contacter: AESS – Associación Española de Self Storage
T 663 708 993, 

Parrédaction Publié Août 31, 2011

Shurgard rachète ses bâtiments

Shurgard Europe a versé 172 millions d’euros pour acquérir les 80% qu’il ne détenait pas déjà dans deux joint ventures qui possèdent 72 sites de self stockage (353 000 m² d’espace de stockage) dans les sept pays où Shurgard Europe fonctionne. Public Storage a fourni le financement pour l’acquisition.

Self-Stockage.info