Archives de catégorie Europe

Parrédaction

Logistique du dernier kilomètre : quels enjeux ?

Le dernier kilomètre devrait coûter plus de 2.6 milliards € aux entreprises françaises dans l’année 2025 (il croît de 10% chaque année). Face à ce constat, de nouvelles organisations se mettent en place afin de palier ces chiffres en hausse constante. Parmi ces solutions, la Gestion Mutualisée des Approvisionnement (GMA) est celle à laquelle les professionnels de tous secteurs ont le plus recours.

Gestion mutualisée des approvisionnements : objectifs et bénéfices

La Gestion mutualisée des approvisionnements ou mutualisation des flux a pour objectif de permettre aux professionnels de regrouper leurs réceptions en un seul lieu afin que les distributeurs puissent y accéder librement, quand ils le souhaitent.

Cette solution permet également de mutualiser les lieux de réception des marchandises et le lieu dans lesquelles elles seront stockées. Les centres de stockage offrant la réception de marchandises donnent alors accès à un lieu de transit intermédiaire afin de fluidifier la chaîne de distribution.

Pour en savoir plus sur la gestion logistique du dernier kilomètre : Stockage National.

Parrédaction

Shurgard, le plus grand self-stockeur européen continue ses acquisitions en Europe.

La situation économique délicate que nous traversons n’a pas empêché Shurgard le poids lourd du self-stockage d’acquérir de nouveaux sites en Allemagne.

Shurgard s’implante donc dans la grande ville de Munich avec 3 nouveaux sites, ainsi qu’un quatrième plus au nord de la métropole à Landshut. En Allemagne Shurgard mettra ses nouveaux sites en fonctionnement dès le 02 juin 2020.

Ce sont quelques 12.500 m² de stockage qui seront ainsi mis à disposition du public. Bien que cette offre soit déjà importante en termes de surface, Shurgard se laisse la possibilité dans un second temps d’aller jusqu’au bout des possibilités qu’offre la réglementation en termes de constructibilité.

Rien que sur Munich, l’effort d’investissement immobilier représente 33.3 millions d’euros pour un rendement de l’activité qui devrait se situer entre 8 et 10 %.

Parrédaction

Shurgard publie ses résultats financiers pour l’exercice 2019

Shurgard a publié ses résultats financiers pour le quatrième trimestre et l’année qui s’est terminée le 31 décembre. La société a montré des gains dans des domaines clés, en particulier dans les revenus d’exploitation et le résultat opérationnel net (NOI).

Les faits saillants comprennent une croissance des revenus d’exploitation à taux de change constant (CER) de 4,3% pour le trimestre. Le chiffre d’affaires des magasins comparables a augmenté de 3,6% grâce à CER. Le PNB de tous les magasins a augmenté de 2,6% après prise en compte de la taxe foncière. La marge de NOI pour l’ensemble du portefeuille a chuté de 1% à 63,9%, tandis que la marge de NOI des magasins comparables a chuté de 2,1% à 64,5%. Le résultat courant de l’indice EPRA (European Public Real Estate Association) s’est élevé à 27,3 millions d’euros pour le trimestre, en hausse de 7,6% avec CER.

Sur les sept marchés européens dans lesquels Shurgard opère, le Royaume-Uni a enregistré la plus grande augmentation des revenus trimestriels à magasins comparables d’une année sur l’autre à 6,4% avec CER. Les Pays-Bas arrivent en deuxième position avec 3,9%, suivis de la France avec 3,7%. Les magasins comparables au Danemark ont ​​affiché les résultats les plus faibles, avec des revenus équivalents à ceux de la même période l’année dernière, tandis que les revenus des magasins comparables en Belgique étaient en hausse de 1,5%.

Pour l’année, la croissance des revenus d’exploitation a été de 5,4% avec CER. Le chiffre d’affaires des magasins comparables a augmenté de 2,2%. La marge de NOI pour l’ensemble du portefeuille a augmenté de 0,7% à 63,4%, tandis que la marge de NOI du même magasin a augmenté de 0,4% à 63,9%. Le résultat courant de l’indice EPRA s’élève à 107,3 ​​millions d’euros, en hausse de 8,7% avec CER.

Parrédaction

Safestore devient espagnol en achetant OMB Self Storage

Location de box à Barcelone chez OMB

Safestore Holdings vient d’acquérir 100% d’OMB Self Storage. La transaction est évaluée à 17,25 millions d’euros.

OMB Self Storage, fondée en 2013, est un opérateur de self stockage à Barcelone pour les particuliers et aux entreprises. La société exploite actuellement 4 sites de stockage dans le centre-ville, représentant une capacité totale de 9 700 m2 et un taux d’occupation de 68%. Elle n’est pas propriétaire de ses bâtiments. En 2018, les ventes de l’OMB Self Storage ont augmenté de 22% par rapport à l’année précédente pour atteindre 2,02 millions d’euros.

Outre l’acquisition d’OMB Self Storage, Safestore avait également procédé à une récente acquisition aux Pays-Bas. En 2019, la société a réalisé un chiffre d’affaires de 152 millions de livres sterling (180 millions d’euros) et un bénéfice d’exploitation brut de 87,5 millions de livres sterling.

Avec l’incorporation d’OMB Self Storage, Safestore Holdings cherche à saisir les opportunités de croissance du marché espagnol, en particulier dans les grandes villes comme Barcelone, où les familles et les entreprises qui occupent des bureaux et des maisons dans la zone centrale ont besoin de plus d’espace de stockage en raison des prix de location élevés.

Parrédaction

Résultats financiers de Safestore pour l’exercice 2019

L’opérateur de self-stockage britannique Safestore Holdings PLC a publié ses résultats financiers pour son exercice 2019, qui s’est terminé le 31 octobre. La société a connu une croissance des revenus et de l’occupation pour la plupart de son portefeuille d’actif en France et au Royaume-Uni, ainsi que de modestes augmentations des loyers moyens au sein du groupe.

Le chiffre d’affaires total de l’année a augmenté de 5,6% à 151,8 millions de livres sterling, avec une croissance «comparable» du groupe en hausse de 4,8% à taux de change constant dans les deux régions opérationnelles. Le chiffre d’affaires des magasins comparables au Royaume-Uni a augmenté de 4,7%, tandis que l’activité de la société à Paris a augmenté de 5,6% par rapport à 2018.

Le taux d’occupation du portefeuille de l’entreprise était de 77% à la fin de la période, soit une augmentation de 3,4%. L’occupation à magasins comparables était de 78,5%, soit également une augmentation de 3,4%. Le taux d’occupation au Royaume-Uni était de 76,9%, une hausse de 4% par rapport à il y a un an. Les taux de location dans l’ensemble du portefeuille au Royaume-Uni ont augmenté de 1,1% d’une année sur l’autre, tandis que les installations à magasins comparables ont augmenté les taux de 1,4%. En France, l’occupation était de 77,4%, en hausse de 0,9% par rapport à il y a un an, tandis que les taux de location diminuaient de 1,3%.

Parrédaction

Safestore devient néerlandais avec un joint-venture aux Pays-Bas

Safestore va s’étendre aux Pays-Bas après avoir formé une alliance avec le groupe Carlyle. Ce dernier détiendra une participation de 80% dans la joint-venture via des fonds de Carlyle Europe Realty (CER), un fonds immobilier paneuropéen de 540 millions d’euros.

Safestore a formé une joint-venture avec Carlyle pour acquérir la société de self stockage M3 Self Storage aux Pays-Bas. M3 Self Storage exploite six sites de stockage à Amsterdam et Haarlem, pour un total de 25700 m2 d’espace louable.

Safestore investira environ 5 millions d’euros (4,5 millions de livres sterling) pour une phase de participation de 20% dans l’entreprise et fournira des services de gestion à l’entreprise commune.

Le marché néerlandais du self-stockage est attractif. C’est le quatrième plus grand d’Europe avec 303 sites. Safestore poursuit une stratégie « multi-pays » pour se développer au-delà de son marché principal.

En plus de l’acquisition initiale, le joint-venture a l’intention de s’étendre en investissant dans de nouvelles opportunités de développement et d’acquisition dans le marché du self-stockage.

Safestore a 119 sites au Royaume-Uni et 27 autres autour de Paris. Depuis 2016, Safestore a investi 180 M£ dans 38 magasins, en acquisitions ou nouveaux développements dans ses principaux marchés, le Royaume-Uni et Paris.

Parrédaction

Pourquoi les investisseurs regardent le self-stockage en Europe

Le marché européen du self stockage est en croissance rapide. Les rendements stables qu’il offre en font une cible pour les investisseurs.

L’augmentation de la demande des consommateurs pour le self stockage ne montre aucun signe de ralentissement avec des taux d’occupation oscillant autour de 80% depuis 2016. Dans les centres urbains denses comme Londres, la réduction de l’espace d’habitation couplée à une croissance de la demande de logements locatifs a conduit un nombre sans précédent de personnes à rechercher des solutions de stockage externes.

«Le secteur du self stockage en Europe est intrinsèquement en sous-offre», explique Ollie Saunders, directeur d’Alternatives, JLL.

«Nous constatons une croissance supérieure à la plupart des marchés européens. Les opérateurs veulent croître de 10% par an – bien qu’ils soient limités par le marché foncier et les options de financement. »

Environ un tiers des clients du self stockage sont commerciaux, les startups, les petites entreprises et les détaillants en ligne utilisant l’espace comme une solution flexible pour leur stock ainsi que la distribution de produits.

Avec l’essor du secteur européen des startups, la demande des entreprises devrait continuer d’augmenter.

Désormais, de nouveaux opérateurs entrent sur le marché européen, multiplient les sites et accélèrent le développement de ce secteur émergent, porteur d’opportunités pour les investisseurs.

Au cours des douze derniers mois, il y a eu de forts niveaux d’activité transactionnelle sur le continent, la majorité des transactions ayant eu lieu en dehors du Royaume-Uni pour la première fois

Des acteurs établis sur des marchés matures développent des bâtiments modernes plus grands et de meilleure qualité et concluent des fusions et acquisitions sélectives. Le Royaume-Uni Armadillo Self Storage, qui a acquis 1 centres de stockage à Newcastle et Gateshead et Store It 4 à Stockton, a ajouté plus de 12,00 mètres carrés d’espace louable à son portefeuille tandis qu’en Suède, Shurgard a acquis environ 24 500 mètres carrés dans cinq propriétés de Pelican, basée à Stockholm, élargissant son portefeuille à 36 sites dans le pays.

Pourtant, la nature fragmentée du marché européen du self stockage peut initialement exclure les gros investisseurs. Alors que 82% des établissements de self stockage européens sont concentrés dans six pays – le Royaume-Uni étant en tête du secteur, suivi de la France et de l’Espagne – les dix plus grandes marques ne représentent que 23% du secteur et 39% de la superficie. De plus, il y a une absence d’opérateurs de niveau intermédiaire et une abondance de acteurs indépendants plus petits.

De nouvelles façons d’entrer sur le marché
Cependant, les prévisions de croissance élevés du secteur attirent fortement les investisseurs de toutes tailles.

«Les perspectives du secteur du self stockage en Europe sont très bonnes à la fois pour les indépendants et les grands acteurs, avec une variété de façons d’investir de nouveaux capitaux sur le marché», explique Saunders.

«La plupart des investisseurs achètent des actifs et des entreprises existanets, mais luttent avec le fait qu’il n’y a pas beaucoup de grands portefeuilles de sites de self stockage. 50 millions de dollars américains constitueraient un gros investissement dans le stockage, mais il y a des investisseurs aux États-Unis qui cherchent à déployer des centaines de millions de dollars et par conséquent, ils pourraient ne pas entrer sur le marché. »

Les nouveaux investisseurs peuvent donc se concentrer sur de nouveaux modèles de financement pour les sites de développement pour accélérer la construction, comme les structures DBFO ( Design-Build-Finance-Operate ) et les joint venture avec des partenaires.

«Avec de bons fondamentaux macro et démographiques, les prochaines années devraient voir ce secteur entrepreneurial continuer d’évoluer. »

Alors que le self stockage en tant que secteur d’investissement est beaucoup plus développé aux États-Unis et en Australie, les marchés à travers l’Europe ne font que s’accélérer en termes d’adhésion des clients et de superficie disponible.

«Dans toute l’Europe, le marché du self-stockage a de solides fondamentaux et un grand potentiel. Nous avons juste besoin d’un peu plus d’entrepreneurs sur ces marchés pour saisir les opportunités et vraiment les faire avancer », explique Saunders.

Bien qu’il soit peu probable que la quantité d’espace de self stockage par personne atteigne le même niveau qu’aux États-Unis, en grande partie en raison de facteurs tels que la disponibilité et le prix du terrain, il reste encore beaucoup à faire pour éduquer une clientèle potentielle, qui est essentiel à la croissance continue du secteur.

Parrédaction

Safestore Sees Growing Demand for Storage

Demand for self storage in the UK and France will continue to grow despite a slowdown in the housing market, Steve Williams, chief executive of Safestore Holdings, said. ‘For self storage, all the fundamentals (for growth) are in place,’ he told Thomson Financial News in an telephone interview, after the company reported a 21.7 pct rise in EBITDA before exceptional items for the year to end-Oct 2007.’We would prefer a very buoyant housing market, but self-storage will continue to grow,’ he said.

A slower housing market results in a lower level of enquiries and fewer customers taking space, he said, but this is countered by longer occupation periods as property chains lengthen and customers sell and then wait longer to buy. The market is also becoming more diversified, with a mixture of commercial and individual customers, and short-term and long-term lets, he said.

‘One third stay up to 12 weeks, one third between 13 and 26 weeks and one third are nice, sticky customers who stay longer,’ Williams said. The average length of stay was 80 weeks at Oct 2007, up from 73 weeks a year earlier. The rates charged for letting storage space also increased — to an average of 21.56 stg per square foot, up 8.3 pct, for the whole portfolio, while the like-for-like rate was up 9.6 pct to 21.88 stg. ’50 pct of this was due to prices going up and 50 pct was due to space management — changing the size of units,’ said Richard Hodsden, chief financial officer. Stores tend to gravitate towards higher yielding smaller units as they become more established and less reliant on commercial customers, he said.

The self storage retailer increased its occupancy by more than 200,000 sq ft, or 7.4 pct, to 2.91 mln sq ft during the year, Williams said. Safestore had a 103-strong portfolio of store spread across the UK and Paris at end-Oct, valued at 583.7 mln stg, an increase of 24.0 pct since Oct 31, 2006, he said. One store, in Glasgow, has opened since year-end, and a further 10 are due to open in 2008, with seven planned for 2009/10.

The group is flexible whether its sites are freehold or leasehold, Williams said, and instead places a priority on site visibility and size. Our UK footprint gives us competitive advantages,’ he said. ‘We are taking a fairly prudent approach to expansion, with 7-10 store openings a year.’ Williams said the self-storage sector is still fairly new for investors, who view the business both as a property and as a retail play. ‘We are a new asset class, a unique hybrid,’ he said.

The sector has good defensive qualities against property yields moving out, he said, and a downturn in commercial prices would provide an opportunity to expand. Conversion to Real Estate Investment Trust Status remained on the cards, he said, but Safestore’s tax position, whereby it can utilise current tax losses, meant it is unlikely to convert in this year.

First-quarter trading, which is generally the weakest in terms of occupancy, is consistent with historic seasonal trading patterns, Williams said, and revenues remain in line with expectations. Safestore reported a 21.7 pct rise in EBITDA before exceptional items for the full-year ended Oct 31 to 40.7 mln stg from 33.5 mln, while like-for-like revenues rose 14.1 pct to 72.6 mln stg. Its adjusted Net Asset Value per share increased 43.6 pct to 198.8 pence.

The company declared a final dividend of 3 pence, resulting in a total dividend of 4.5 pence for the full year. In reaction, Citigroup kept ‘buy’ on Safestore and its 270 pence price target, noting that the group makes no reference to the difficult October experienced by rival Big Yellow. It said Safestore’s NAV was well ahead of its forecast, while the group’s balance sheet also looks to remain strong, as it sees attractive upside to the stock. The company’s shares were down 5-1/4 pence, or 3.44 pct, to 147-1/2 pence at 11.25 am, while the FTSE Small Cap index had lost 37.5 points to 3,040.50.Safestore had a 103-strong portfolio of store spread across the UK and Paris at end-Oct, valued at 583.7 mln stg, an increase of 24.0 pct since Oct 31, 2006, he said.One store, in Glasgow, has opened since year-end, and a further 10 are due to open in 2008, with seven planned for 2009/10.

The group is flexible whether its sites are freehold or leasehold, Williams said, and instead places a priority on site visibility and size. ‘Our UK footprint gives us competitive advantages,’ he said. ‘We are taking a fairly prudent approach to expansion, with 7-10 store openings a year.’ Williams said the self-storage sector is still fairly new for investors, who view the business both as a property and as a retail play. ‘We are a new asset class, a unique hybrid,’ he said.

The sector has good defensive qualities against property yields moving out, he said, and a downturn in commercial prices would provide an opportunity to expand. Conversion to Real Estate Investment Trust Status remained on the cards, he said, but Safestore’s tax position, whereby it can utilise current tax losses, meant it is unlikely to convert in this year. First-quarter trading, which is generally the weakest in terms of occupancy, is consistent with historic seasonal trading patterns, Williams said, and revenues remain in line with expectations.

Safestore reported a 21.7 pct rise in EBITDA before exceptional items for the full-year ended Oct 31 to 40.7 mln stg from 33.5 mln, while like-for-like revenues rose 14.1 pct to 72.6 mln stg. Its adjusted Net Asset Value per share increased 43.6 pct to 198.8 pence. The company declared a final dividend of 3 pence, resulting in a total dividend of 4.5 pence for the full year. In reaction, Citigroup kept ‘buy’ on Safestore and its 270 pence price target, noting that the group makes no reference to the difficult October experienced by rival Big Yellow. It said Safestore’s NAV was well ahead of its forecast, while the group’s balance sheet also looks to remain strong, as it sees attractive upside to the stock. The company’s shares were down 5-1/4 pence, or 3.44 pct, to 147-1/2 pence at 11.25 am, while the FTSE Small Cap index had lost 37.5 points to 3,040.50.

Parrédaction

L’industrie du self stockage met du temps à s’imposer en Asie

Le self stockage avec les box et garde-meuble a émergé en Asie dans les années 1990 en s’implantant au Japon. Il s’est par la suite étendu en atteignant Hong Kong à la fin des années 1990 et Singapour au début des années 2000.

Cependant, à cause de la conception architecturale de ces villes, principalement tout en vertical et surpeuplée, le self stockage prend beaucoup de temps à se développer. De plus, le développement de cette industrie est passé en second plan face à des projets plus important à court termes, tels que la construction de quartiers résidentiels pour loger la population.

De plus, les gouvernements locaux et organismes ne souhaitaient s’engager dans cette nouvelle industrie, ce qui fait qu’à part la création d’une association pour le self stockage Asiatique, il n’y a pas de contrôle des normes de sécurité des centres asiatiques.

Suite à un important incendie chez SC Storage à Hong Kong, le self stockage asiatique a été mis en lumière et analysé. Plus de 200 centres n’étaient pas répertoriés auprès de l’association de self stockage asiatique et ne correspondaient pas aux normes de sécurité. Et ceux-ci ne sont que les données pour Hong Kong.

Dès lors, l’association asiatique a mis en lumière une surface de location d’espace supérieure aux attentes de la classe émergente : des personnes qui ont un plus fort pouvoir d’achat tout en restant des petits logements. Après un moment de crise suite à la mauvaise publicité due à l’incendie, le gouvernement les médias et les associations de self stockage en Asie se sont unis pour émettre des objectifs à court terme pour la remise aux normes des centres de self stockage. Aujourd’hui, dans les années 2010, il y a un modèle avec des normes et des réglementations à Hong Kong pour le self stockage, et de nombreux autres pays asiatiques suivent le même chemin. Il aura fallu près de 20 ans pour que cette industrie commence à réellement se développer et avoir des normes en Asie.

Parrédaction

StorageMart achète la compagnie Big Box Self Storage

Le groupe américain StorageMart a finalisé l’acquisition de Big Box Self Storage pour plus de 100 millions de livres sterling. Celle-ci représente la plus grande transaction jamais réalisée au Royaume-Uni dans ce secteur d’activité.

Big Box Self Storage a un portefeuille de 15 magasins représentant près de 215 000 m² de self stockage dans le sud-Est de l’Angleterre. De nombreuses nouvelles ouvertures ont vu le jour à Tonbridge, High Wycombe et Colchester en plus de divers magasins dans les régions de Brighton, Maidstone, Norwisch, Ipswich et Walton-on-Thames.

StorageMart est la plus grande entreprise de self stockage privée dans le monde. Elle possède 189 sites de stockage et 4,4 millions de m² d’espaces de stockage à louer aux Etats-Unis, au Canada et maintenant en Angleterre.

Son président Cris Burnam commente « Big Box Self Storage est la porte d’entrée en Europe pour StorageMart. Nous prévoyons d’utiliser cette entreprise de self stockage pour nous développer au Royaume-Uni. Elle a d’excellents emplacements et nous avons hâte d’appliquer notre savoir-faire technologique et nos stratégies de gestion des revenus à ces sites. » Il ajoute « Notre objectif est d’offrir aux clients du Royaume-Uni une meilleure expérience, plus amicale et sans stress avec un service de qualité ».

Self-Stockage.info